Thermes de Caracalla

Construits entre les années 212 et 216 ap. J.-C. sous le règne de Marc Aurèle, plus connu sous le nom de l’empereur Caracalla, les Thermes de Caracalla ont été l’un des plus grands et spectaculaires complexes thermaux de l’antiquité.

Bien qu’il ne reste aujourd’hui que des murs de briques et des voûtes à moitié détruites, les Thermes de Caracalla conservent encore malgré cela, leur splendeur d’antan.

La splendeur des thermes

Les thermes faisaient partie des passe-temps favoris des Romains, qui s’y rendaient tant pour des questions d’hygiène que pour améliorer leurs relations sociales.

Au sein de cette vaste enceinte, les citoyens pouvaient non seulement utiliser les bains publics, mais également passer du temps à faire de l’exercice, aller à la bibliothèque, se promener dans les jardins ou rendre un culte au dieu Mithra et aux autres divinités païennes en visitant le temple.

Les thermes constituent une véritable merveille en termes d’architecture, surtout s’il on tient compte de leur date de construction, puisqu’ils présentaient des systèmes efficaces d’approvisionnement en eau, ainsi que de chauffage et d’égouts. Les fours à bois qui étaient alimentés par les esclaves servaient à chauffer les sols, les murs des thermes et l’eau.

Revêtues de marbre et décorées avec de splendides œuvres d’art, les Thermes de Caracalla ont été les plus somptueuses jamais construite dans l’Antiquité.

Même si les Thermes de Dioclétien ont dépassé les Thermes de Caracalla en termes de taille, il n’en a pas été de même en termes de splendeur architecturale.

Après avoir été en service durant plus de trois cents ans, les thermes ont cessé d’être utilisés de manière obligatoire en l’an 537, lorsque les aqueducs qui approvisionnaient la ville en eau ont étaient détruits par les barbares. Les sculptures et les matériaux précieux qui ornaient les thermes ont été pillé, et par la suite, en 847, un tremblement de terre a détruit une partie du complexe thermal.

Les thermes aujourd’hui

Malgré le passage des siècles et les pillages qu’ont subi les thermes, les édifices conservent encore un étage et une grande partie des murs impressionnants qui formaient l’ancienne enceinte. En faisant preuve d’un peu d’imagination, vous pourrez vous plonger dans la splendeur des temps passés.

Horaires

Du mardi au dimanche : de 09h00 à 18h30.
Lundi : de 09h00 à 14h00.

Prix

Adultes : 6€.
Ressortissants de l'UE âgés entre 18 et 24 ans : 3€.
Ressortissants de l'UE de moins de 17 ans et de plus de 65 ans : entrée gratuite.

Transport

Métro : Circo Massimo, ligne B.
Bus : lignes 118, 160 et 628.

Lieux à proximité

Circus Maximus de Rome (982 m)
Palatin (1.1 km)
Basilique Saint-Clément (1.2 km)
Arc de Constantin (1.2 km)
Colisée de Rome (1.2 km)