Rome, capitale de l'Italie

Après s’être déclarée capitale de l’Italie en 1870 et après avoir résolu ses problèmes avec l’église en 1929, Rome est devenue l’une des villes les plus importantes et visitées au monde.

Le Pape n’a finalement pas accepté l’unification de l’Italie et s’est réfugié au Vatican, ce qui a donné lieu à la « question romaine », une controverse politique entre le gouvernement italien et la papauté qui a commencé en 1861 et s’est terminée en 1929. Le 11 février 1929, le Pape Pie XI et Mussolini ont ratifié les Accords de Latran, ce qui reconnaissent l’Etat du Vatican.

Mussolini, allié de l’Allemagne nazi, avait pris Rome en 1922 et l’avait déclaré empire. Pour récupérer l’ancienne grandeur romaine, le dictateur a fait restaurer ses principaux monuments et a transformé la ville en un centre d’administration. La population est passée de 212 000 habitants durant l’unification à plus d’un million (à l’époque, l’Empire a atteint plus de 2 000 000 d’habitants).

Durant la Seconde guerre Mondiale, Rome a souffert de très peu de bombardements et est donc presque restée intacte. Aucun des deux camps en conflit n’a osé porter atteinte à la vie du Pape Pie XII. Le 4 juin 1944, Rome a été envahie par les Alliés.

En 1946, la monarchie a été abolie pour laisser place à une république, votée par référendum.

Les années 1950 et 1960 ont été pour Rome les années Dolce Vita. Dans les années 1980, la population a atteint les 2 800 000 d’habitants.

Le 25 mars 1957, Rome a été le siège de la ratification du « Traité de Rome », à travers lequel six pays ont signé le Traité Instituant de la Communauté Économique Européenne (CEE) et le Traité Instituant de la Communauté Européenne de l’Energie Atomique (EURATOM), ce qui a donné naissance à l’Union Européenne.

La Rome du XXIe siècle

À l’heure actuelle, Rome jouit d’un impressionnant centre historique qui reflète son passé. En se promenant dans les rues, on peut découvrir des vestiges de la Rome Antique, du Moyen-Âge, des palais de la Renaissance, des places, des fontaines et des églises baroques et bien d’autres exemples de styles artistiques du XIXe et XXe siècle.

En tant que capitale de l’Italie, Rome possède la plupart des édifices politiques du pays. La population a augmenté de manière exponentielle, comptant aujourd’hui quelques 2,8 millions d’habitants.